Mini opéra comique, livret de Céline Minard

« - Et que crois-tu faire la Jaunisse en agitant les airs avec ton poignard emmanché, la justice ? Le Roy t’a fait mander ? Les voix t’ont causé ? Deus himself t’est apparu en purette et t’a requise pour libérer le pays des Angloys et aultres saloperies murdriers et bastards larrons dont je suys ? On t’a sonné ?
- C’est toy qui va sonner bastard quand t’aurois pris une de mes vrayes talmouses dans la gueule.


« - Et que crois-tu faire la Jaunisse en agitant les airs avec ton poignard emmanché, la justice ? Le Roy t’a fait mander ? Les voix t’ont causé ? Deus himself t’est apparu en purette et t’a requise pour libérer le pays des Angloys et aultres saloperies murdriers et bastards larrons dont je suys ? On t’a sonné ?

- C’est toy qui va sonner bastard quand t’aurois pris une de mes vrayes talmouses dans la gueule.
- Avecque un doigt je t’étripe la Jaunisse. Avecque deux dans ton nez plat,
je t’envoie par-dessus la contrée t’écraser sur les Alpilles !
- Avecque la langue tu t’eschauffes bastard et c’est là tout ton fait. Ne tes jambettes ne ton pénil s’agitent tant dans tes chausses que l’escargot dans ta bouche. Gore baveux, mouve ton cule et laisse aux clercs le soin de
brailler la mystique. Ne suys assez nonne pour t’ouïr plus long de temps. »

Céline Minard


« Yeeepeee !!! est ce cri qu’on lance lorsqu’on joue au Far West, à l’épopée ou aux courses-poursuites, sur l’écran blanc d’un cinéma ou l’espace projeté des jeux d’enfants. Yeeepeee !!! est un cri d’excitation pour dire la jouissance du mouvement. Plus que le titre du spectacle, Yeeepeee !!! en est le nom et le programme. Cette aventure nous cueille, in medias res, au coeur d’une action, d’un conflit, dans un mouvement déjà entamé. Ce combat, cette guerre, ils sont vieux comme nous, vieux comme notre monde. Ils sont nos jeux d’enfant, nos manies d’hommes, nos lubies de vieux…
Yeeepeee !!! est le spectacle d’un refus des genres mais non d’un effacement de ceux-ci. Les métamorphoses du combat et de l’attente brouillent les sexes, les inversent à l’envi mais ne les biffent jamais. La « pièce » laisse l’image du Bastard, trop viril, avec sa geste de fou et de bouffon pour ne pas être féminin et agi par ses propres passions ; l’image de la Démone, allégorie du désir des autres (hommes ou femmes?), qui se bat comme une héroïne du futur antérieur, au diapason de tous les ordres du monde dont elle se moque finalement assez bien.»

Maxime Sassier, professeur de philosophie, scénariste et réalisateur.



DISTRIBUTION

Projet initié par Marianne Baillot
Attaché de production: Matthieu Roger
Réalisation & Interprétation: Charlotte Plasse et Marianne Baillot
Céline Minard: Livret, Scène inédite ajoutée à «Bastard Battle», éditions Léo Scheer 2008, Tristram 2012
Jean-Christophe Marti: Composition musicale
Séverine Rième: Lumière, scénographie
Johann Maheut: Scénographie, lumière, son, design graphique
Elisabeth de Sauverzac : Costumes
Yves Comeliau: Son


CO-PRODUCTIONS

Scène nationale d’Orléans | David Rolland Chorégraphies et les Pépinières Européennes pour Jeunes Artistes et l’ADAMI

Le Théâtre Universitaire de Nantes | CCN de Tours | Région Centre et Drac Centre.

CO-réalisation : Micadanses (Paris) | Maus Habitos (Porto) | La Halle aux Grains (Blois) | Le Volapük (Tours)


TOURNÉE

Scène Nationale d'Orléans, 8 décembre 2012
Scène Nationale de la Roche sur Yon, 19 février 2013
Domaine Nationale de Chambord, Les Nuits Insolites, 3 et 4 mai 2013
Château de la Roche Guyon, 14 septembre 2013
Théâtre d'Amboise, 22 mars 2014
Emmetrop, Bourges, juin 2014
Fondation Royaumont, 6 septembre 2014
Festival Tours d'Horizon, 11 juin 2014
Festival Ardanthé, Théâtre de Vanves, février 2015
Scènes Euréliennes, Ville de Senonches, 16 mars 2015
Fitei, Festival de Théâtre, Porto, 11 et 12 juin 2015